Le passage Jouffroy

Le passage Verdeau derrière moi, je traverse la rue de la Grange Batelière et me retrouve face au passage Jouffroy.
Des carreaux de ciment gris, noirs et blancs en bon état, recouvrent le sol. Les verrières sont typiques des constructions de la Belle Epoque. L’atmosphère est ici plus joyeuse, plus festive, peut-être aussi parce que les décorations de Noël ne manquent pas.
A droite, la galerie Jouffroy-Drouot, sorte de succursale de l’hôtel Drouot, restaure et expertise les toiles.
En face, tout un mur en boiseries sombres met en valeur des affiches très graphiques des années 30. Un peu plus loin, la galerie Paris est une photo propose à l’étage, que l’on atteint par un petit escalier en bois blanc, des expos temporaires.
Des cartes postales, des objets décoratifs… Et là, des cannes de collection, des parapluies de luxe chez M.G. Segas. Je dois soudainement bifurquer à angle droit pour trouver à ma gauche l’hôtel Chopin et face à moi, le mythique et somptueux Musée Grévin et ses célébrités en cire auxquelles je dois résister faute de temps. J’admire en passant sa façade en marbre rougeâtre et ses ornements dorés.
Ces lieux imprégnés d’histoire font naître en moi des émotions particulières. Je revis l’émerveillement que je ressentais petite fille face à cette architecture et à sa mise en lumière magique, à ce défilé d’échoppes où il me semblait que chaque objet était un joyau. J’’ai en même temps l’étrange sensation d’être dans une autre époque, plus lointaine celle-là, où je pourrais croiser mes ancêtres du XIXe siècle. Mirage dû sans doute au fait que les façades de ce passage datant de 1847 sont restées intactes.
Au n° 29, Pain d’épices, merveilleuse boutique de miniatures et maisons de poupée qui m’est chère. C’est ici que, régulièrement, je viens chercher des cadeaux originaux ou, plus sérieusement, des pièces pour des projets artistiques.
Juste en face,nLe Valentin, un salon de thé où les gâteaux en vitrine font saliver les passants gourmands (et pas qu’eux, moi aussi !).
L’hôtel Ronceray, un café moderne et un magasin de vêtements pour hommes ferment le passage donnant de l’autre côté sur le boulevard Montmartre.

Mon petit choix de boutiques : Pain d’épices ; librairie le Petit Roi ; La Boîte à joujoux ; M.G. Segas (parapluies, cannes) ; Le Valentin, La Tour des délices (pâtisseries, salons de thé) ; hôtel Chopin ; galerie de photographie Paris est une photo.